Etudes d’Alcatel
Les salariés demandent de nouveaux outils pour communiquer plus efficacement

jeudi 19 mai 2011

Trop de communication tue la communication. C’est ce que montre une publication Changing the Conversation in the Workplace réalisée à deux enquêtes commanditées par Alcatel, l’une auprès 2000 knowledge workers et plus de 750 responsables IT d’organisations de moyenne à grande taille dans 51 pays selon lesquelles les salariés gèrent avec difficulté d’énormes quantités de communications et qu’ils ont besoin d’outils plus performants pour communiquer et collaborer efficacement.
 
Les travailleurs du savoir ont été invités à partager leurs points de vue concernant l’engagement des salariés, la productivité et les technologies de communication. Quant aux responsables IT, ils ont été interrogés sur les difficultés liées à la mise en place et au support de ces communications avancées.
 
La collaboration : facteur de productivité, mais difficile à gérer
 
L’étude révèle que 74 % des salariés sont convaincus que les technologies de communication avancées telles que les communications unifiées et la collaboration vidéo pourraient leur permettre d’augmenter considérablement leur productivité et leur engagement. Cependant, mois d’un tiers d’entre eux disent avoir accès aux technologies nécessaires pour travailler correctement.

 
Les personnes interrogées expriment notamment leur sentiment de frustration vis-à-vis des outils de réunion virtuelle qu’elles considèrent inadaptés, en mettant en avant le besoin d’outils de collaboration plus intuitifs et permettant un partage des connaissances plus efficace. D’autre part, plus de la moitié des salariés pensent que les différents canaux de communication doivent être mieux coordonnés pour que les conversations puissent couvrir un grand nombre de personnes, de médias et de terminaux. Ceci permettrait par exemple de remonter un processus commercial depuis l’envoi d’un texto à la session de collaboration vidéo.
 
74 % des salariés interrogés utilisent des smartphones, ce qui n’a rien d’étonnant, et presque toutes les entreprises IT déclarent prendre en charge les plates-formes de smartphone. Ces terminaux rendent les gens plus accessibles mais ils créent de nouvelles exigences envers les technologies pour permettre d’accéder plus vite aux personnes et aux informations sur le lieu de travail.
 
Selon l’étude, les technologies jugées importantes sont les communications unifiées, la visioconférence, la collaboration vidéo, la messagerie instantanée et les réseaux sociaux internes.

 
Les organisations IT freinées par les systèmes existants
 
Il ressort également de cette étude que les DSI ont fait des prouesses pour répondre aux demandes des salariés et ont bien compris qu’ils avaient besoin de services de communication et de collaboration avancés. Toutefois, beaucoup d’entre elles sont gênées par l’infrastructure existante. La gestion de réseaux de plus en plus vastes et complexes est considérée comme l’une des principales difficultés des outils de gestion réseau actuels, et seulement 40 % des responsables IT interrogés estiment disposer d’outils raisonnablement efficaces pour gérer la qualité de service et la performance des applications.

 
L’étude montre que les DSI recherchent de plus en plus des outils unifiés permettant de gérer à la fois les utilisateurs, les terminaux, les applications et l’infrastructure sur une seule plate-forme. Quelque 57 % des responsables IT déclarent qu’ils réaliseraient des économies considérables en remplaçant leurs systèmes de gestion IT actuels par un outil leur permettant de gérer les utilisateurs de façon unifiée et de leur fournir des possibilités de communication et des applications sous forme de services, sur n’importe quel type de terminal.
 
Parmi les autres conclusions de l’enquête :
- 93 % des personnes interrogées pensent que la collaboration et la communication avec d’autres est de plus en plus important dans leur capacité à accomplir leur travail ;
- Près de la moitié est frustrée par la difficulté de gérer toutes les communications qu’ils ont à gérer et que les canaux de communications sont pauvrement intégrés ;
74 % des salariés considèrent que les technologies de communications améliorent significativement la productivité ;
- 75 % des utilisateurs d’outils de communications unifiés pensent qu’ils améliorent significativement ou très significativement leur productivité.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

SQ 250-300

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

Rubriques

Thèmes

Secteurs