Les ERP sont-ils devenus obsolètes ?

mardi 11 mars 2014

Parce que les ERP ne prennent pas en compte les transactions sur l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement, les entreprises n'ont finalement qu'une visibilité réduite sur leur écosystème commercial. 

C'est ce que révèle une étude réalisée par Supply Chain Insights pour GT Nexus. Elle pointe également du doigt d'autres paradoxes dans ce domaine. Ainsi, si 97% des entreprises s’accordent sur la nécessité d’une chaîne d’approvisionnement agile, seulement 37% d'entre elles atteignent finalement les objectifs qu’elles se sont fixées. 

Par ailleurs, 82% des entreprises considèrent qu’avoir de la visibilité sur toute la chaîne d’approvisionnement est important. Sauf que dans les faits, cette visibilité reste faible, surtout quand la supply chain inclut fournisseurs et clients. Et pour cela, seules 34% des entreprises se fient aux ERP.

« La supply chain implique naturellement des interactions avec des partenaires commerciaux. Cependant, les moyens informatiques mis en place pour les gérer s’avèrent inadéquats. Pour plus de 50% des entreprises interrogées, les dépenses informatiques se concentrent principalement sur les outils intégrés de gestion, les ERP, qui automatisent les processus internes, sans prendre en compte les transactions sur l’ensemble du réseau. Cette situation représente un véritable casse-tête pour le responsable de la chaîne d’approvisionnement », explique Lora Cecere, PDG de Supply Chain Insights, bureau de rechercher et d’analyse spécialiste de la supply chain et de l’IT. 



"Les dirigeants d'entreprises reconnaissent la valeur de la visibilité de la supply chain, mais l'approche actuellement déployée sur le plan informatique se révèle obsolète, explique Greg Johnsen, fondateur et directeur marketing de GT Nexus. Les capacités des chaînes d'approvisionnement actuelles révèlent d'énormes lacunes. Un ERP est certes efficace entre les quatre murs de l'entreprise et les solutions d'EDI sont adéquates pour transférer des données transactionnelles. Cependant, les réseaux d'entreprises imposent de nouvelles solutions pour améliorer la visibilité et l'agilité de la chaîne d'approvisionnement. Les architectures informatiques actuelles ne répondent pas à ce besoin".

Cette enquête met donc clairement en évidence l'ampleur des insuffisances concernant la visibilité de la chaîne d'approvisionnement. Elle confirme également que les responsables supply chain n'accordent qu'une faible confiance aux capacités des ERP à réduire l'écart entre les objectifs et les résultats réels. Et pourtant les dépenses liées à ces ERP représentent un part importante de leur budget informatique.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs