Vers des datacenters plus écologiques

mardi 18 mars 2014

La Commission Européenne vient d'octroyer 2,9 millions d'euros de subventions à un consortium de fabricants dans le but de développer des technologies permettant aux datacenters urbains d'être plus économes en énergie. 

Les économies d'énergie sont aujourd'hui au coeur du débat politique et des préoccupations quotidiennes. Aussi, après la circulation alternée à Paris et en attendant la suppression probable (dès 2015) de la défiscalisation du gasoil pour les véhicules professionnels, c'est la Commission Européenne qui invite fabricants et universitaires à plancher sur des technologies afin de réduire la consommation d'électricité des datacenters.

Elle vient d'ailleurs de débloquer 2,9 millions d'euros d'aides pour soutenir le projet GreenDataNet chapeauté par Eaton, en collaboration avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne, Nissan, ICTroom, le Credit Suisse, le Commissariat à l’énergie atomique en France et l'Université de Trente en Italie. L'objectif étant de développer des technologies qui permettront aux datacenters urbains d’utiliser jusqu'à 80 % d'énergies renouvelables et de réduire leur indice d’efficacité énergétique.

Pour atteindre ces objectifs, GreenDataNet va s'intéresser à l'intégration d'énergie photovoltaïque locale combinée à une solution de stockage à grande échelle. Les batteries Li-ion de véhicules électriques de seconde vie seront également mises à l'étude. Elles pourraient constituer une solution intéressante pour permettre aux datacenters de devenir de véritables nœuds de réseau intelligent.

Ce concept GreenDataNet sera testé au sein de trois sites : un datacenter géré par le Credit Suisse en Suisse, un datacenter au CEA en France qui intègre notamment une large zone de photovoltaïque et une plateforme d'essai de réseau intelligent et enfin un site pilote aux Pays-Bas exploité par un consortium hollandais investi dans les technologies informatiques écologiques.

« GreenDataNet veut rendre plus aisée la conception de datacenters capables de gérer de front une demande grandissante pour leurs services et une politique énergétique durable », déclare Cyrille Brisson, vice-président EMEA de la division Power Quality chez Eaton, qui supervise le consortium. « Ce projet doit nous permettre d'atteindre trois objectifs : améliorer les performances des datacenters de manière significative ainsi que la qualité de l'environnement, démontrer que les datacenters peuvent fonctionner grâce aux énergies renouvelables et enfin, offrir de nouvelles opportunités commerciales aux datacenters qui utilisent, stockent et partagent les énergies renouvelables. »

« L'expansion des datacenters s'est récemment accélérée. Il en va de la responsabilité des utilisateurs, des fabricants et des universitaires de garantir que leur fonctionnement soit le plus efficace et le plus respectueux de l'environnement possible », poursuit Cyrille Brisson. « Au delà des besoins immédiats des opérateurs de datacenters, ce projet permettra aux datacenters interconnectés et aux réseaux urbains de réaliser des économies collectives et d'offrir des opportunités non seulement au secteur lui-même mais à la communauté toute entière. »

Plus de plus amples informations, consulter www.greendatanet-project.eu


Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs