Le premier "project bond" européen en France est signé dans le numérique

jeudi 24 juillet 2014

Le project bond Axione est le premier conclu en Europe dans le secteur des télécoms. La holding, dont les actionnaires sont la Caisse des dépôts et consignations, les caisses d'épargne et Bouygues énergie et services, a réalisé l'émission d'obligations et sera chargée de disposer de cette somme. Les ministres Michel Sapin, Arnaud Montebourg et Axelle Lemaire ont assisté à cette signature qui va contribuer à déployer des infrastructures numériques à haut débit dans quatorze départements français.

A cette occasion, les ministres ont appelé à multiplier ce type de projets dans des secteurs d'avenir : " Ce choix traduit l’engagement de notre pays dans la modernisation de ses infrastructures numériques et la pleine mobilisation des acteurs du plan France Très Haut débit : opérateurs privés tels Axione, collectivités territoriales et Etat. Cette ambition commune se concrétise déjà sur le territoire, avec l’accord donné par l’Etat à 7 nouveaux projets de réseaux à très haut débit portés par des collectivités, 5 départements et 2 régions, qui pourront bénéficier d’un soutien financier supérieur à 400 millions d’euros ".

L'émission d'obligations garanties à hauteur de 38 millions d'euros par la Banque européenne d'investissement a permis de récolter 189,1 millions d'euros destinés à équiper en très haut débit des particuliers et des entreprises qui n'en bénéficient pas encore. La garantie apportée par la BEI a permis de faciliter l'investissement du secteur privé dans de meilleures conditions et en limitant la prise de risque. Dans un contexte où les marges de manœuvre budgétaires des Etats membres sont limitées, cette initiative illustre le rôle que doivent jouer les puissances publiques et en l’espèce l’Europe, via la Banque Européenne d’Investissement, au service de l’investissement et de la croissance, estiment les ministres français. L’objectif est de créer les conditions pour que des investisseurs institutionnels privés contribuent davantage au financement de projets structurants pour les territoires.

Les ministres se félicitent de cet appui européen, dans la droite ligne des 8 milliards d’euros de nouveaux projets financés par la BEI en France l’an dernier. La mobilisation des instruments européens doit être amplifiée, en France et ailleurs en Europe. Fidèle à son optimisme, Michel Sapin a estimé de son côté que ce projet représentait " l'hirondelle qui annonce un grand plan d'investissement, qui nous permettra au niveau européen et dans chaque pays de mettre en oeuvre cette croissance durable dont nous avons besoin ", rapporte l'AFP.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs