Les éditeurs de logiciels, au cœur de la révolution Internet

jeudi 9 octobre 2014

Le panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français est devenue une étude de référence dans l’écosystème. Principale conclusion de cette édition 2014 : les éditeurs français restent en forte croissance et créateurs d’emplois dans un contexte économique toujours aussi difficile. Leur chiffre d’affaires cumulé dépasse les 9 milliards d’euros, leur taux de croissance annuel est supérieur à 6 %. Ils consacrent 15 % de leur chiffre d’affaires à la R&D et comptabilisent 107 437 actifs.

Cette année, ce panorama a voulu également valoriser la place centrale qu’occupent les éditeurs de logiciels dans ce qu’on appelle la révolution Internet. Devant Olivier Mathiot, Président de PriceMinister – Rakuten Group et Co-président de France Digitale, invité d’honneur de cet événement, les grandes tendances de l’étude 2014 ont été dévoilées devant près de 400 personnes venues célébrer le dynamisme du secteur et récompenser quatre éditeurs qui se sont distingués en 2014.

« En dépit d’un contexte économique difficile, et d’une concurrence étrangère toujours plus forte, les éditeurs de logiciels confirment année après année le dynamisme de leur secteur, commente Franck Sebag, associé EY en charge de l’étude. Avec cette quatrième édition, enrichie d’un panel encore plus complet, de données collectées plus nombreuses et de nouvelles pistes de réflexion, nous avons souhaité poursuivre notre analyse d’un secteur où règnent innovation et développement ».

Les éditeurs et créateurs de logiciels français témoignent d’un dynamisme certain, et ce, malgré un environnement difficile. Avec un chiffre d’affaires cumulé dépassant les 9 milliards d’euros, ils affichent un taux de croissance annuel de 6 %, en léger ralentissement par rapport à 2012. Ils affichent aujourd’hui 107 437 actifs et déclarent plus de 10 000 postes créés en deux ans. 75 % des entreprises interrogées émettent le souhait de recruter dans les années à venir, un pourcentage supérieur à celui de 2012. A noter également, au regard de la conjoncture économique actuelle, que les éditeurs interrogés ne sont que 12 % à envisager de réduire leurs effectifs.

L’étude confirme par ailleurs l’importance de l’innovation sur ce secteur. Il n’est donc pas étonnant que près de 15 % du chiffre d’affaires soit consacré à la R&D. Pour les petites structures, cette part est encore plus importante (20 %).


Quatre éditeurs récompensés pour leur belle performance

Au cours de cette soirée, quatre prix ont été décernés aux éditeurs les plus dynamiques de l’année. Le jury, présidé par Nicolas Gaume, Président du SNJV et composé de personnalités de l’écosystème numérique, a ainsi remis les trophées suivants :

- Trophée 2014 International, décerné à la société Intersec, créateur de logiciels pour opérateurs téléphoniques (autres nominés : Asobo Studio et eFront).

- Trophée 2014 Innovation, décerné à la société Scality, éditeur d’une technologie logicielle de stockage distribué ou « software defined storage » (autres nominés : Wyplay et Mirakl).

- Trophée 2014 Jeux vidéo, décerné à la société Focus Home Interactive, société française de développement et de distribution de jeux vidéo (autres nominés : Amplitude Studios et Scimob)

- Trophée 2014 Prix du public, décerné par un vote en direct des participants de la soirée à FinalCAD, éditeur de logiciel SaaS de suivi de chantier (autres nominés : Amplitude Studios et Mirakl).


Le logiciel, catalyseur de l’écosystème numérique

Plusieurs personnalités du secteur - Muriel Barnéoud, PDG de Docapost, Thibaut Thomas, Applied Works, Adrien Touati, CEO de Recatch et Vincent Placer, Directeur associé chez EY - ont débattu lors d’une table ronde sur la mutation Internet des éditeurs.

« Aujourd'hui au cœur de toutes les innovations et moteurs du changement dans les entreprises, les éditeurs de logiciels sont eux-mêmes confrontés à un défi majeur, la mutation totale de leur activité, conclut Bruno Vanryb, Président du Collège Éditeurs Syntec Numérique. L’avènement d’Internet et des Smartphones ont profondément transformé la nature même du métier d’éditeur. Plus que le simple basculement de la licence vers le SaaS, le logiciel change complètement de forme !».


Méthodologie du panorama Top 250 :
Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français est réalisé sur la base d’une enquête par questionnaire menée auprès des acteurs français du logiciel. Seules sont incluses dans ce panorama les sociétés françaises déclarant ne pas être filiales d’un groupe étranger sur l’exercice concerné. Les éléments chiffrés individuels communiqués dans la présente étude sont issus de données déclarées par les entreprises en réponse au questionnaire, et complétés pour certaines sociétés de données publiques. Le classement général est effectué sur la base du chiffre d’affaires correspondant à l’activité d’édition de logiciel. Plus de 350 éditeurs ont répondu cette année au questionnaire.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs