Cisco prévoit une forte augmentation du trafic Cloud dans les années à venir

jeudi 6 novembre 2014

Cisco prévoit une croissance forte et continue du trafic, de la puissance de calcul et du stockage cloud au cours des cinq prochaines années. Le géant américain pense également que le Cloud privé devancera de loin le cloud public dans les années à venir. 

D'après cette étude Cisco, le trafic mondial des datacenters devrait être multiplié par trois d'ici 2018, avec un taux de croissance annuel cumulé de 23 % : de 3,1 zettaoctets par an en 2013, le trafic atteindra, en effet, 8,6 zettaoctets par an, soit l’équivalent de 250 000 téléchargements en streaming de tous les films (environ 500 000) et toutes les émissions télévisées (3 millions) en ultra-haute définition (UHD).

Le trafic cloud mondial se développera d'ailleurs à un rythme plus soutenu que le trafic mondial total des datacenters. En 2013, le cloud représentait 54 % du trafic total des datacenters. En 2018, il atteindra 76 %.

D'ici 2018, 53 % de l'ensemble des internautes résidentiels du monde utiliseront un cloud personnel pour stocker leurs données. Chacun s'octroyant en moyenne 811 Mo par mois contre 186 Mo l'an dernier. « Lorsqu’on évoque le cloud, on pense en général aux services des grands fournisseurs de clouds publics ou aux services de stockage dans un cloud public. Cependant, aussi surprenant soit-il, la majorité des traitements cloud est effectuée aujourd’hui au sein de clouds privés. Bien que le cloud public gagne du terrain, en 2018, 70% des workloads traités dans le cloud le seront encore dans un environnement privé », explique Christophe Labro, Directeur Cloud Services– Cisco France

Toujours d'ici 2018, 69 % (113,5 millions) des capacités de traitement cloud résideront dans des datacenters en mode cloud privé, contre 78 % (44,2 millions) en 2013, tandis que 31 % (52 millions) résideront dans des datacenters de cloud public, contre 22 % (12,7 millions) en 2013.

Enfin, l'an dernier, 79 pays étaient Cloud Ready et répondaient aux critères pour l'utilisation d'une application unique avancée sur réseau fixe. Cette année, ils sont 109. Même son de cloche du côté des pays répondant aux critères de préparation pour l'utilisation d'une application unique avancée sur réseaux mobile, ils sont passés de 42 à 52 cette année. 

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs