Le Big Data décolle enfin en France !

jeudi 1 janvier 2015

Un véritable changement de perception et une prise de conscience massive des enjeux économiques et structurels du Big Data caractérisent 2014 mais des progrès restent à faire. Tel est le principal constat dressé par EMC et IDC qui ont réalisé cette année la deuxième édition du Big Data Index, leur baromètre visant à appréhender la perception du Big Data et le niveau de maturité des entreprises françaises. La première édition, dévoilée en 2012, avait mis en exergue le manque de compréhension et d'initiatives Big Data au sein des équipes informatiques. 43% des Directions Informatiques ont un projet Big Data en 2014. 
« Le Big Data n’est pas seulement une révolution technologique mais également une révolution des modèles d’entreprise et des cycles de décision. C’est pourquoi EMC a fait de l’accompagnement à la transformation l’une de ses priorités. Nous observons aujourd’hui chez nos clients une vraie prise de conscience des problématiques Big Data et une volonté forte de saisir les opportunités offertes, mais l’implémentation reste encore un défi pour un grand nombre d’entre elles. Le Big Data Index est une source de renseignements précieuse pour mieux comprendre les freins et les accélérateurs à l’adoption du Big Data par les entreprises françaises, » explique Christian Hiller, Président, EMC France.


Le Big Data est aujourd’hui une innovation incontournable

La compréhension est croissante depuis 2012

43% des directions IT des entreprises lancent des initiatives Big Data. En 2012, seulement 7% étaient dans ce cas. Aujourd’hui, près de la moitié des entreprises ont déjà mis ou projettent de mettre en place une solution Big Data dans les 12 mois à venir. On remarque alors que les démarches de Big Data ont été multipliées par 6 en 2 ans. Il faut également noter que 99% des DSI connaissent aujourd’hui le terme.

Mais la compréhension des priorités évolue également. Alors qu’en 2012, les entreprises s’intéressaient avant tout à l’analyse et au stockage de grosses volumétries, en 2014 elles se concentrent sur l’interrogation des données et la vitesse de traitement.


Une adoption portée par les divisions marketing, au détriment de la DSI ?

· Le temps réel devient un besoin structurant pour les entreprises
Le temps réel est un besoin fort pour plus d’une Direction marketing sur 2 (53%) en 2014. Ce besoin est porté par la volonté de renforcer l’innovation et d’améliorer les gains de productivité.

À l’inverse, même si les DSI sont tout de même 79% à identifier un besoin d’accès temps réel aux données en 2014 (contre 60% en 2012), ils sont moins nombreux que le CMO (Chief Marketing Officer) à le définir comme un enjeu important (CMO 63% ; DSI 33%).

· Des visions dissonantes entre DSI et CMO
DSI et CMO ont des visions bien différentes des principales parties prenantes de la démarche Big Data.

Les équipes Marketing sont à 80% à se positionner comme la 1ère partie prenante d'une initiative Big Data. Seulement 65% des CMO affirment que la Direction Informatique prend part à la démarche Big Data. Ainsi, pour plus d'1/3 des directions Marketing, les projets Big Data peuvent se mener sans l'intervention de la DSI.

À l’inverse, les équipes IT ne listent la direction marketing qu’en 4ème position des parties prenantes investies dans les projets Big Data, après les directions les plus influentes de l'entreprise (la Direction générale et la DAF).
De même, les équipes IT estiment que la Direction Informatique est impliquée systématiquement dans la démarche Big Data.


Des avantages informatiques et métier complémentaires

« En 2014, l’index de maturité a augmenté de 66% par rapport à 2012. Cela prouve donc le réel investissement des entreprises françaises face à l’implantation du Big Data dans leur fonctionnement interne. Les freins qui peuvent encore exister devraient encore diminuer d’ici 2016 face à des bénéfices de mieux en mieux perçus et compris. Les entreprises françaises ne veulent plus se contenter d’observer et entendent bien faire du Big Data un levier de croissance dans les mois et les années qui viennent, » se réjouit Didier Krainc, Directeur Général d’IDC France.

· Des avantages majeurs pour les entreprises françaises.
Les résultats de l’étude permettent de classer les bénéfices du Big Data perçus par les entreprises en deux catégories : technologiques et métiers.

Pour les directions informatiques, le premier bénéfice du Big Data est l’accès à tous types de données. 83% d’entre elles considèrent que l’accès à toutes données est d’une grande importance.

· La perception des avantages n’est pas la même entre CMO et DSI mais les deux s’accordent sur la valeur du Big Data
La compréhension des bénéfices associés au Big Data s’est largement intensifiée pour les équipes informatiques entre 2012 et 2014.

Comme en 2012, l’accès à tous types de données reste le 1er bénéfice du Big Data pour la Direction Informatique. Mais alors qu'il ne représentait un bénéfice important que pour un DSI sur deux, aujourd'hui 83% des DSI le considèrent comme un bénéfice important.

Les priorités en termes de bénéfices associés au Big Data sont différentes pour les équipes Marketing. La capacité à analyser de grosses volumétries est le bénéfice majeur, et la vitesse de traitement est presque toute aussi importante. La plus grande finesse d'analyse offerte par le Big Data est également un bénéfice fort pour les CMO, ça l'est beaucoup moins pour les DSI.

94% des CMO identifient des bénéfices tangibles liés au Big Data. Pour eux ces bénéfices servent 3 grands domaines: une meilleure connaissance de l'évolution du marché, l'adaptation des offres et services, et la performance des campagnes et analyses financières au sein du département marketing. Par ailleurs, pour neuf CMO sur dix, le Big Data contribue à renforcer la capacité d'innovation de l'entreprise.


Des points à améliorer pour une adhésion totale

· Les données restent encore très peu exploitées au sein des entreprises.

Selon l’étude, les entreprises françaises ne sont pas encore conscientes de la quantité de données disponibles, ni des analyses qu’elles peuvent en faire. Ces données sont également peu valorisées car 70% des données restent encore inexploitées.

Il est également important de noter la distinction entre les données structurées, semi-structurées et non-structurées. Sur le tiers des données analysées, 88% d’entre elles sont des données structurées.
Ce manque d’exploitation des données souligne également le manque d’investissement de la part des directions marketing et informatique.

· Les compétences internes doivent être repensées.
En 2012, « les équipes informatiques des entreprises françaises ne semblent pas avoir pris la mesure ni du déficit d’expertise technologique face aux enjeux du Big Data, ni des autres changements requis en termes de compétences. » Selon l’étude 2014, « 90% des CMO et 80% des DSI pensent que leurs compétences internes actuelles sont insuffisantes face au Big Data. »

Les compétences internes doivent également être repensées face à la mise en place du Big Data car plus d’une entreprise sur deux réalise que les compétences métiers « sont fortement impactées ». Le Big Data amène donc au recrutement de nouveaux profils au sein des équipes, notamment au sein des directions marketing.


Méthodologie : Le Big Data Index a pour objectif de mieux comprendre la perception qu'ont les entreprises françaises du Big Data et la réalité des initiatives prises dans ce domaine. Il repose sur deux enquêtes conduites en France au cours de l'été 2014 auprès de 200 entreprises Mid-market et grands comptes :
- Une enquête conduite auprès de 100 Directions Informatiques
- Une deuxième enquête menée auprès de 100 Directions Marketing.
En 2012, 93% des équipes infrastructures déclaraient ne pas avoir d’initiatives ou de réflexion dans le domaine. L’index de maturité Big Data a augmenté de 66% en 2 ans, passant de 32 à 53. Cet index est basé sur 37 indicateurs répartis sur 7 domaines : Données temps réel, Compréhension, Bénéfices, Projets, Technologies, Impacts et Freins. 

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs