La sécurité est l'obstacle majeur à l’adoption du BYOD

mardi 3 février 2015

Dans une entreprise sur cinq, les failles de sécurité sont dues à l’utilisation de terminaux personnels dans un contexte professionnel. Tel est le constat dressé par HP qui vient de réaliser une nouvelle étude révélant une méfiance persistante à l’égard du BYOD (Bring Your Own Device). La moitié des personnes interrogées craignent en effet qu’une telle pratique ne compromette la sécurité de leur entreprise. Parmi les entreprises ayant déjà déployé des règles encadrant l’utilisation d’appareils informatiques personnels pour un usage professionnel, 20 % ont déclaré au moins une faille de sécurité au cours de l’année écoulée — 2 % des entreprises interrogées ayant subi plus de cinq failles liées au BYOD pendant cette période.

« Le télétravail est une solution bénéfique pour les entreprises comme pour leurs employés, dans la mesure où elle apporte davantage de souplesse au bureau et assure un service transparent, que l’employé travaille dans l’entreprise, à la maison ou en déplacement », a déclaré Pierre-Antoine Robineau, Responsable pour les Systèmes personnels BtoB au sein de HP France. « Pour répondre en toute sécurité aux exigences de mobilité des utilisateurs, les DSI doivent mettre en œuvre les stratégies informatiques les mieux adaptées à leur entreprise. HP propose une gamme de solutions qui sécurisent l’identité des utilisateurs, leurs appareils et leurs données, et ce, dans des form factors qui correspondent aux modes de travail en situation de mobilité».


La diversité des terminaux mobiles est sans incidence sur le rôle des PC dans les entreprises

Reflétant l’évolution régulière du secteur informatique, les entreprises remplacent régulièrement leur parc d’ordinateurs ; près des deux tiers (61 %) ont renouvelé leur matériel au cours de l’année écoulée et une proportion similaire (58 %) prévoit de le faire l’année prochaine.

L’adoption des terminaux mobiles devrait augmenter au sein des entreprises d’ici 2020, les tablettes, smartphones, 2-en-1 et autres phablettes progressant de respectivement 17 %, 11 %, 12 % et 5 %.



Les personnes interrogées sont convaincues que les ordinateurs fixes et portables continueront d’occuper une position de force au sein des entreprises, l’utilisation des PC de bureau enregistrant une baisse très légère d’ici à 2020, passant de 53 % à 46 %. Les personnes interrogées estiment que les ordinateurs portables conserveront leur place, soit 29 % d’utilisation, actuellement comme en 2020.

Malgré l’essor prévisible des terminaux portables, moins d’un quart des décideurs IT (24 %) pensent que leur entreprise est bien équipée pour le travail mobile, 8 % estimant au contraire qu’elle est insuffisamment armée pour affronter cette évolution.


Les entreprises restent méfiantes vis-à-vis du BYOD

Dans leur majorité (70 %), les entreprises n’ont pas encore déployé de règles pour gérer le BYOD. C’est essentiellement le cas des petites entreprises, à savoir près des deux tiers (62 %) pour les entreprises de 50 employés ou moins, contre 34 % pour les entreprises comptant de 501 à 1 000 salariés.
Lorsqu’une règle est effectivement appliquée, moins de la moitié en moyenne (41 %) du matériel apporté par les employés au sein de l’entreprise est couvert.

La sécurité du BYOD est une préoccupation majeure, la moitié des personnes interrogées (50 %) craignant que cette lacune ne mette en péril la sécurité de leur entreprise.

Plus précisément, plus d’un tiers (36 %) des décideurs soucieux de la sécurité du BYOD déclarent que le transfert des logiciels malveillants et des virus à partir d’appareils personnels représente leur principale crainte.

Pourtant, moins de la moitié des décideurs informatiques (43 %) sont convaincus que les dispositifs BYOD sont correctement protégés. À titre de comparaison, 70 % estiment que les produits fournis aux employés par leur entreprise sont sécurisés.

Un cinquième des personnes interrogées (20 %) confirment avoir subi une faille de sécurité au cours de l’année écoulée à cause d’un appareil BYOD, 2 % ayant été victimes de plus de cinq failles au cours de cette période.


Windows domine le marché mais les stratégies relatives aux systèmes d’exploitation sont de plus en plus indépendantes

Ce n’est pas une surprise, les décideurs informatiques considèrent Windows comme le système d’exploitation dominant en entreprise (85 %), suivi par Android (40 %) et iOS (24 %).

Il importe de souligner que les stratégies relatives aux OS sont plus diversifiées dans les entreprises ayant mis en œuvre une politique BYOD : plus de la moitié d’entre elles ont adopté Android (51 %) et presque un tiers (32 %) iOS.

Alors que différents systèmes d’exploitation émergent actuellement au sein des entreprises, 42 % des personnes interrogées considèrent que Windows demeure « essentiel » au fonctionnement de leur entreprise, une position dont près des deux tiers des décideurs informatiques interrogés (65 %) estiment qu’elle perdurera au cours des cinq prochaines années.


Réalisée par le cabinet Redshift Research, cette étude* consacrée à la mobilité a été réalisée auprès de 1 130 décideurs informatiques de huit pays européens sur leurs plans de mobilité existants ou en projet. L’une des principales conclusions de cette enquête est la suivante : le BYOD demeure une approche très controversée qui préoccupent les services informatiques. Moins de la moitié (43 %) des décideurs informatiques ont la conviction que les terminaux personnels sont correctement protégés et peuvent être utilisés en environnement professionnel, tandis que 36 % reconnaissent être particulièrement inquiets du transfert de logiciels malveillants ou de virus entre ces appareils et leur réseau d’entreprise.

Outre les comportements les plus récents sur le plan du BYOD, HP s’est également intéressé à l’adoption des dispositifs de mobilité, révélant que moins d’un quart des décideurs IT (24 %) sont convaincus que leur entreprise est actuellement bien équipée pour des applications mobiles, tandis que 8 % estiment au contraire que leur entreprise n’est pas bien armée. Ces chiffres sont particulièrement inquiétants, étant donné que l’utilisation des terminaux mobiles devrait augmenter d’ici à 2020, notamment de tablettes et smartphones qui, selon l’étude, devraient enregistrer une progression de respectivement 17 % et 11 % à l’horizon 2020.

Si cette étude révèle avant tout une approche progressiste des technologies d’entreprise, elle met également en évidence une dépendance persistante vis à vis de deux terminaux fondamentaux dans l’entreprise : les ordinateurs fixes et portables. Bien que l’éventail de terminaux mobiles actuellement disponibles soit plus large que jamais, les décideurs informatiques sont convaincus que les ordinateurs de bureau conserveront leur position dominante au sein des entreprises, estimant que près de la moitié des employés (46 %) les utiliseront encore en 2020. De même, l’utilisation des ordinateurs portables devrait être de 29 % en 2020, au même niveau qu’aujourd’hui.

« Au cours de l’année écoulée, les entreprises françaises ont davantage renouvelé leur parc que la moyenne (66 % contre 58 % en moyenne) » constate Pierre-Antoine Robineau, Responsable pour les Systèmes personnels B to B au sein de HP France « En outre, la livraison de PC portables devrait atteindre 37 % en 2020 (29 % en moyenne), ce qui correspond pratiquement au niveau des ordinateurs de bureau (38 % contre 46 % en moyenne). Cependant, les entreprises restent méfiantes à l’égard du BYOD. Les décideurs informatiques craignent en effet plus que la moyenne que le BYOD compromette la sécurité de leur entreprise (59 % contre 50 % en moyenne). »

* Dans le cadre de cette étude menée par le cabinet Redshift Research, 1 130 entretiens ont été effectués en ligne dans huit pays (200 ou plus en France, en Allemagne et au Royaume-Uni ; 100 ou plus en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas, en Espagne et en Russie). Les participants devaient avoir occupé un poste de décideur ou de responsable dans un service informatique. Les entretiens ont été réalisés en juillet 2014 par le biais d’un questionnaire en ligne.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs