Big Data et Cloud Computing : les entreprises françaises en manque de compétences et les candidats en panne de formation

vendredi 15 janvier 2016

Alors que François Hollande lance un programme pour former près de 500 000 chômeurs (notamment aux métiers du numérique), Syntec Numérique a participé à l'élaboration d'une étude sur l’emploi et la formation dans les domaines du Cloud Computing et du Big Data. Le syndicat a également fait appel à l’OPIIEC afin d’identifier les progrès à réaliser pour faire coïncider l’offre de formation française et les besoins en compétences des professionnels.

Le cloud computing et le big data sont à l’heure actuelle les deux principales évolutions technologiques et les principaux leviers de croissance pour les entreprises du secteur numérique. Le big data, par le recueil et l’analyse de grandes masses de données, offre un potentiel d’activités nouvelles dans de nombreux secteurs d’activités. Le cloud computing, lui, offre un accès "à la demande" à différents services numériques, entrainant ainsi une réduction significative des dépenses. Ces deux sujets sont intimement liés, le cloud computing étant la seule technologie capable de supporter l’informatique sous-jacente au bouleversement engendré par le big data.

Cette mutation technologique a évidemment un impact sur les entreprises et les compétences requises par ces mêmes entreprises du secteur numérique. De nouvelles fonctions et de nouveaux métiers se créent, mais les entreprises ont du mal à recruter et font face à une pénurie de profil dans l'informatique. 

D'où l'idée de lancer cette étude avec un double objectif :

L’étude a notamment permis de répertorier 330 offres de formation sur les domaines du Cloud et du Big Data, et d'identifier plusieurs domaines de compétences prioritaires au sein des entreprises :

« Le marché de l'emploi dans les secteurs du Big Data et du Cloud Computing est en plein essor, il y a de très fortes demandes sur ces domaines, Guy Mamou-Mani, Président de Syntec Numérique. Pour autant, le recrutement de ce type de profils ressemble parfois au parcours du combattant pour les entreprises. Les qualifications requises évoluent en effet vite, au rythme de la révolution numérique ! Pour bien recruter, il est donc indispensable de pouvoir identifier et anticiper les besoins en compétences et en formation. Nous nous engageons ainsi auprès de l'OPIIEC afin d'accompagner au mieux les entreprises face à ces nouveaux défis ».

Vous trouverez d'ailleurs au sein de cette étude différentes préconisations pour améliorer et mieux structurer l'offre de formation dans ces deux domaines.  



Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

ITCh sky droit

Rubriques

Thèmes

Secteurs