La DSI doit se mettre au service de l'innovation

vendredi 5 mai 2017

Accenture vient de publier la 8è édition de son baromètre des investissements numériques réalisé en partenariat avec le magazine IT for Business. L'ambition étant de suivre l’évolution de l’opinion des responsables informatique en matière d’investissement et d’innovation technologique. Voici ce qu'il faut en retenir...

Primo, les dépenses informatiques sont reparties à la hausse en 2017. En effet, seuls 6% des DSI prévoient une diminution, 47% anticipant une augmentation contre 37% en 2015. Les investissements s'orientent vers 5 domaines : la sécurité (85%), le cloud (82%), le big data (78%), l'informatique embarqué (63%) et l'IoT (59%). Oui, mais voilà, 51% des investissements liés à l'innovation technologique échappent au DSI. 

Secundo, d’ici 2020, 45% des entreprises prévoient d’augmenter leur budget consacré à l’innovation : 12% prévoient de doubler ce budget, et 2% prévoient de le tripler.

Tertio, 62% des entreprises ont une démarche d’innovation qui se structure avec une stratégie définie en matière de centre d’innovation interne, démarche de co-innovation avec un ou des partenaires.

Enfin, le passage à l’économie des plateformes est une réalité pour 54% des entreprises qui développent ou prévoient de développer de nouvelles offres logicielles ou services à base de logiciel pour compléter leur cœur de métier historique. Ces nouvelles offres devraient générer 37% des ventes d'ici 2 à 3 ans. En effet, le "pay per use" et la consommation "à l'usage" devraient devenir la tendance dominante d'ici 3 à 4 ans en matière de dépenses en solutions applications. 

En attendant, la DSI fait face à de multiples perturbations qui concernent autant son rôle dans l’entreprise, ses modes de collaboration avec l’écosystème, ses priorités d’investissement et son champ d’intervention. À mesure que son rôle se complexifie, elle devient centrale et indispensable pour que les innovations technologiques se transforment en nouvelles opportunités.

La DSI est d'ailleurs déjà engagée pour accompagner la mutation de l’entreprise mêmes si certains défis restent encore à relever. La rapidité de développement de nouvelles technologies nécessite de gagner encore en agilité, ce que la DSI appréhende de façon volontariste, en dégageant des capacités d’investissement, en se dotant de moyens efficaces pour trouver les compétences technologiques nécessaires, et en structurant les processus d’innovation.

La digitalisation des processus métiers (priorité numéro un pour plus de la moitié des entreprises interrogées), bouleverse le positionnement de la DSI au sein de l‘entreprise, car si les métiers ne rentraient pas dans son champ d’action, c’est le cas maintenant.


Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

SQ 250-300

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

Rubriques

Thèmes

Secteurs