Investir dans la cybersécurité : une priorité pour protéger votre réseau et vos données

jeudi 13 juillet 2017

En dépit du nombre croissant des failles et brèches de données et avec près de 1,4 milliard de données volées ou perdues en 2016 (source: Breach Level Index), la grande majorité des professionnels de l'informatique reste encore convaincue de l'efficacité des méthodes de sécurisation du périmètre de leur entreprise (pare-feu, antivirus, filtres de contenu, etc.). Pour Gemalto, c'est parce qu'ils n'investissent pas dans des technologies adaptées.

Selon Gemalto, 94% des responsables IT interrogés sont convaincus que les solutions de sécurité mises en place sont efficaces pour empêcher l'accès à des personnes non autorisées à leur réseau. 65%, en revanche, se disent peu confiants quant à la protection de leurs données si une faille survenait dans leur périmètre de sécurité, ce qui constitue une légère baisse par rapport à l'an passé. Et pourtant, près de six entreprises sur dix pensent que toutes leurs données sensibles sont sécurisées.

Nombreuses sont les entreprises qui continuent à prioriser la sécurité de leur périmètre sans réaliser que les moyens mis en place sont bien souvent inefficaces face à des cyberattaques sophistiquées. 76% des sondés indiquent, en effet, que leur entreprise a considérablement investit dans des technologies de protection du périmètre telles que des pare-feu, IDPS, antivirus, filtres de contenus et détecteurs d'anomalies pour se prémunir des attaques extérieures. Malgré cela, 68% pensent que l'accès aux utilisateurs non autorisés reste tout de même possible, rendant ainsi la sécurisation de leur périmètre inefficace.

Ce qui suggère un sérieux manque de confiance dans les solutions utilisées, surtout lorsque plus d'un quart de ces entreprises (28%) ont connu une faille dans leur périmètre de sécurité au cours des douze derniers mois. La réalité de la situation est d'autant plus alarmante lorsque l'on sait que, en moyenne, seulement 8% des données touchées par une brèche sont chiffrées.

« Il est clair qu'il existe un fossé entre la perception que les entreprises ont de l'efficacité de leur périmètre de sécurité et Ia réalité » explique Jason Hart, Vice President and Chief Technology Officer for Data Protection chez Gemalto. « En pensant que leurs données sont déjà en sécurité, les entreprises échouent à prendre les mesures nécessaires pour les protéger véritablement. Les entreprises doivent prendre conscience que les hackers sont à la recherche de ce que qu'elles ont de plus précieux - les données. Il faut se concentrer sur la protection de cette ressource sinon, la réalité risque de les rattraper durement ».

Avec l'entrée en vigueur du Règlement Européen sur la Protection des Données (RGDP) en mai 2018, bon nombre d'entreprises s'interrogent aujourd'hui seulement sur la sécurité réelle des données qu'elles détiennent. « Investir dans la cybersécurité est clairement devenu la priorité des entreprises au cours des douze derniers mois. Mais, il est inquiétant de constater que trop peu d'entre elles sécurisent convenablement leurs données les plus vulnérables et comprennent où et comment elles sont stockées. Cela ralentit la mise en conformité au RGPD et d'ici peu, celles qui n'auront pas effectué de mise à niveau devront faire face à des conséquences légales, financières et mettront en péril leur réputation » ajoute Jason Hart.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

SQ 250-300

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

Rubriques

Thèmes

Secteurs