Light up the Future : un concentré d’innovations pour la médecine de demain

lundi 13 novembre 2017

Les 7 et 8 décembre prochains, Light up the Future ouvrira ses portes au Corum de Montpellier. Ce salon à l’initiative du pôle OPTITEC, est placé sous le signe de l’innovation industrielle. Il vise à connecter les professionnels et montrer comment les technologies de la lumière apporteront des solutions clés aux enjeux industriels de demain. OPTITEC propose ainsi à tous les acteurs de l'innovation amateurs de réseautage de réserver leur agenda dès maintenant !

Ces 2 journées de salon permettront de rencontrer les experts et parties prenantes de la filière photonique et de l’innovation. Au programme : conférences, tables rondes, rendez-vous d’affaires et showroom sur des thématiques telles que la médecine, l’industrie du futur, la smart city ou encore la sûreté et la sécurité dans les zones à risques.

L’occasion de découvrir par exemple des solutions innovantes répondant aux problématiques du marché médical. Thierry Villette, Directeur Scientifique du groupe Essilor, exposera les avancées scientifiques et les opportunités de l’optique ophtalmique pour la santé. Il reviendra sur les besoins du groupe et sur ses sujets de recherche autour de l'œil et la vision (les effets de la lumière sur la physiologie, la photo-toxicité, l'œil comme aide au diagnostic de certaines maladies neurologiques). Numéro 1 dans le domaine de l’optique ophtalmique, Essilor se caractérise par une volonté d’innover toujours plus aux nouvelles frontières des besoins de protection oculaire et de correction visuelle.

En parallèle, de jeunes entreprises présenteront des technologies de rupture. Par exemple, Revinax, une start-up montpelliéraine, travaille sur une solution dédiée à la chirurgie mettant la réalité virtuelle au service du savoir. Son outil consiste en un tutoriel immersif qui plonge un étudiant ou stagiaire dans la peau d'un chirurgien pour lui permettre d’acquérir rapidement les connaissances et spécificités des différents temps d’un geste technique ou d’une procédure. « Notre technique améliore la transmission de messages pédagogiques auprès d'un public d’apprenants par des mesures cognitives connues (telles que les neurones miroirs et l'implication émotionnelle) tout en diminuant les contraintes logistiques et géographiques. » précise M. Trivès co-fondateur de la start-up.

Pour s'inscrire, c'est ici.

Imprimer l'article  Transférer par mail  Commenter  Facebook Twitter

En continu

SQ 250-300

Tribunes

Les vidéos du moment

Par date de parution


Derniers commentaires

Rubriques

Thèmes

Secteurs